La transition, c’est quoi?

Face à la situation écologique, économique et politique, la nécessité de changer nos modes de consommation, de déplacement et même d’implication sociale est de plus en plus évidente.
Cette nécessaire transition n’a cependant rien d’évident, dans une société qui n’y est globalement pas préparée.
Il est raisonnable de la faire par étape, avec humilité et réalisme. Comme tout changement, elle demande des efforts et des sacrifices.
Mais l’objectif de ce blog est aussi de montrer que cela peut marcher, dans la joie et l’enthousiasme!
Nous ne voulons pas donner de leçon : chacun fait son chemin à son rythme et avec ses objectifs propres. Nous voulons simplement devenir un exemple d’une famille qui réussi à mettre en cohérence son mode de vie et ses convictions.
Je dis bien devenir : nous ne sommes pas parfait, et c’est justement ce chemin parcouru en famille que nous voulons partager sur ce blog.

Pour nous, cette transition se base sur les piliers suivants:

Le localisme

Le localisme est une doctrine qui consiste à privilégier ce qui est local sans toutefois se fixer de limites frontalières, afin de favoriser la démocratie participative, la cohésion sociale et l’économie de proximité, donc l’emploi local et la préservation de l’environnement via une moindre empreinte écologique liée au transport de personnes et de marchandises. (Wikipedia)

La multiplication des distances parcourues par les marchandises comme par les hommes est effrayante et de plus en plus absurde.
Relocaliser sa consommation, en privilégiant systématiquement les biens produits localement, c’est à la fois recréer du lien social, promouvoir l’emploi local et durable, éviter le gaspillage énergétique et d’emballage, mais aussi retrouver la compréhension des processus de production et de leurs contraintes.

Le zéro déchet

Il est temps d’opérer ensemble un changement de paradigme, en allant bien plus loin que la simple intégration du recyclage dans notre gestion des déchets, en se donnant l’objectif de parvenir à une société zéro déchet, zéro gaspillage. L’objectif n’est pas de produire toujours plus de déchets sous prétexte qu’ils sont recyclables, mais en produire moins et gérer autrement les déchets existants. (Zero Waste France)

Entendons nous bien : il ne s’agit pas pour nous de supprimer totalement tous nos déchets, c’est impossible dans notre mode de vie familial et ouvert (même si Bea Johnson, star mondiale du zéro déchet, y arrive…) .
Mais l’idée est avant tout de ne pas produire pour jeter. Pour de nombreux client de supermarché, le premier geste en rentrant à la maison est d’enlever et de jeter une quantité impressionnante d »emballages: directement du magasin à la poubelle!
De se concept simple, découle pourtant bien des questions et des remises en causes: nécessité de produire sois-même des produits que l’on ne trouve que sur-emballés, remise en cause de ses circuits de consommation, mais aussi nécessité d’impliquer les commerçants et l’entourage!

Refuse, Reduce, Reuse, Recycle, Rot (and only in that order). (Bea Johnson)

L’engagement citoyen

L’engagement citoyen, s’il découle naturellement des piliers précédents, est aussi au centre de notre démarche.
De quoi s’agit t’il? Avant tout, de se savoir acteur de son environnement social, économique et culturel.
La transition telle que nous la concevons n’a pas de sens si elle est repliée sur elle même. Elle s’inscrit dans la conscience globale que chaque citoyen est une partie des solutions aux crises économiques, sociales et philosophiques que nous traversons, et que ces solutions sont locales, durables et citoyennes.
L’engagement citoyen, c’est aussi une reprise en main par chacun de son environnement: savoir ce que l’on mange, être impliqué dans la vie de son quartier, dans l’école de ses enfants, etc.

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. peutetreoupas dit :

    Bonjour, juste un petit commentaire pour vous dire que j’aime beaucoup votre blog !! je n’ai pas encore tout lu, mais ça va venir ^^ . Nous commençons nous aussi à nous intéresser au « zéro déchets » et aux respect de la nature en général. C’est encore nouveau pour nous et nous ne sommes pas encore au point ^^ mais comme vous le dites, je pense que cela ce fait par étapes… et il y a des chances pour que votre blog nous aide un peu donc merci ^^

    Aimé par 1 personne

    1. neoettom dit :

      Merci beaucoup!!! N’hésitez pas à nous partager vos pas 😉

      Aimé par 1 personne

    2. neoettom dit :

      Un grand merci pour ce super commentaires, c’est un véritable encouragement… Effectivement par étapes et de moins pire en moins pire 🙂

      J'aime

  2. Mélanie dit :

    C’est vrai que la transition n’est pas évidente, pour ma part, j’ai commencé le zéro déchet il y a quelques mois maintenant, et ce grâce au livre de Béa Johnson. Au quotidien je mets en place différents petits gestes, petits certes, mais c’est déjà mieux que rien ^^
    Si cela vous intéresse, j’ai fais un article là-dessus sur mon blog, où je liste ce que j’ai commencé à mettre en place :
    http://unerouquinevousparle.blogspot.fr/2016/02/objectif-zero-dechet.html
    N’hésitez pas à me donner d’autres conseils !

    Aimé par 1 personne

    1. neoettom dit :

      Je file de suite regarder votre blog! Je compte faire un article avec les liens vers d’autres blogs justement! Je dis souvent… Allons de moins en pire en moins! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s